Frais de livraisons offerts à partir de 49€ d’achats

Le thé bleu bio d’Adaraya

Adaraya vous offre la possibilité de découvrir le thé bleu bio,aussi appelé Oolong ou encore wulong. Ce produit tout droit venu de Chine intrigue autant par son nom que par sa couleur.

Qu’est ce que le thé bleu

Issu de la province de Fuijan sur le mont Wuyi, ce thé semi-oxydé provient de feuilles mûres. Selon le niveau d’oxydation des feuilles, la couleur des feuilles varie. Comme les feuilles vertes ou noir, plus la feuille est oxydé plus elle sera sombre. Le nom de thé bleu bio intrigue énormément, mais savez-vous réellement pourquoi le nomme-t-on ainsi ? C’est assez simple, les feuilles ont un léger reflet bleuté qui leur à valu ce nom.

L’histoire du thé bleu

Une légende datant de la dynastie Qing tente d’expliquer la naissance du Oolong, car même aujourd’hui, nous ne connaissons pas véritablement l’histoire autour de cette boisson.

La légende raconte que dans la région de Fuijan, réputée pour ses champs, un ouvrier aurait arrêté sa cueillette car il aurait aperçu un cerf. Au lieu de reprendre sa culture, il se mit en tête de chasser l’animal. Il le poursuivit pendant un long moment et décida de rentrer chez lui afin de reprendre la cueillette des feuilles le lendemain.

Le jour suivant, il se rendit compte que sa récolte de la veille avait commencé son oxydation. L’homme, surpris et alléché par la douce odeur des feuilles, décida de les infuser et d’y goûter. En bouche, il fut conquis par la douceur et le goût subtilement sucré de ce nouveau breuvage.

L’homme en question portait le nom de Oolong, et sans le savoir il venait de créer la boisson légendaire qui portera son nom.

Pour certain, cette légende est fausse, le thé bleu ne serait qu’un simple dérivé des feuilles de Beiyuan. Produite dans la même région que le Oolong, c’était la boisson la plus consommé dans tout le territoire durant la dynastie des Song.

Au fur et à mesure du temps, le wulong à remplacer son prédécesseur. Séduisant le plus grand nombre, il s’est vite imposé comme boisson traditionnelle dans le quotidien des chinois.

Les pays du thé bleu

Originaire de la région de Fuijan, le thé bleu bio est aussi produit à Taiwan, avec des techniques chinoises. Les feuilles ont un aspect plus froissé et des notes plus florales avec des touches vanillées, briochés.

Au Nord de la Thaïlande, la méthode traditionnelle chinoise de production est toujours d’actualité. Celle-ci permet de cultiver des feuilles de qualité et apporter une oxydation qui les parfumera.

Naturellement sucrée, la tradition veut qu’ on y ajoute du lait de coco afin d’apporter un peu de gourmandise à ce breuvage appelé “Milky oolong”.

Comment est produit le thé bleu

Le thé bleu bio est un peu particulier, et nécessite des procédés qui lui sont propres. En effet afin d’arriver au produit final, les feuilles passe par plusieurs étapes:

  • Oxydation
  • Torréfaction
  • Roulage
  • Séchage

L’oxydation

L’oxydation est très délicate ce qui va permettre aux arômes des feuilles de se libérer.

Au fil du temps, elles sont brassées à la main, ce qui permet leur permet de libérer de l’enzyme  responsable de l’oxydation.

L’expérience du maître de thé est primordiale. Déterminer le meilleur moment pour arrêter l’oxydation nécessite un savoir-faire que seuls les plus aguerris ont dompté.

La Torréfaction

La torréfaction est aussi une étape importante du thé bleu bio. En effet, une fois que le temps d’oxydation souhaité est atteint, les feuilles sont chauffées dans des fours ou wok. La température atteint entre 200 et 260° C. La torréfaction permet de stopper rapidement le processus d’oxydation. Cela peut prendre en 30 secondes et 5 minutes selon le niveau d’enzymes des feuilles. A la fin de la torréfaction, elles sont enfin prêtes pour passer à l’étape du roulage.

Le roulage

Le roulage est une partie importante du thé bleu bio. Celle-ci est réalisée lorsque les feuilles sont encore tiède, cela permet d’extraire les huiles essentielles présentes dans les feuilles. Le thé bleu bio est dans la plupart du temps roulé en perle ou en torsade. Le roulage en perle est très particulier, en effet, les feuilles sont enfermées dans un sac de toile, qui ensuite est placé entre 2 lourds plateaux, puis pressé. Cette action sera répétée de nombreuses fois afin de donner au feuilles cet aspect de perle.

Le séchage

La dernière étape : le séchage. Il permet d’empêcher le thé bio de moisir et de lui donner sa forme finale. Après le roulage, les feuilles présentent encore un taux d’humidité élevé. Pour remédier à cela, elles vont être placées dans un dessiccateur (très grand four). Cela va permettre de chauffer les feuilles jusqu’à 100° pendant une vingtaine de minute et va totalement les déshumidifier.

Les productions plus artisanales ne disposent pas de cet appareil. Elles utilisent des paniers en bambou, remplis de feuilles qui sont placés au-dessus d’un feu ou d’une résistance électrique. Cela peut prendre plusieurs heures, mais au final le résultat est le même, le produit est enfin prêt.

Les bienfaits du thé bleu

Faible en théine, le thé bleu bio pourra satisfaire les personnes sensibles à la caféine ou encore les amateurs d’infusions.

Le Oolong a la particularité d’être léger en  bouche et d’être très peu amer, ce qui en fait une excellente boisson au cours de la journée. Il peut aussi être une excellente boisson rafraîchissante en été puisqu’ il est possible de le faire infuser à froid afin d’en faire une boisson glacée.

Le oolong est à chemin entre les feuilles noir, verte et blanche au niveau du dégrès d’oxydation, ce qui lui permet de vous offrir des bienfaits uniques. Boire du Wulong vous permet de lutter contre le diabète, facilite la perte de poids, soulage l’eczéma ou encore permet de renforcer votre dentition. Si vous avez la chance de goûter le grand cru Bao Zhong, vous pourrez profiter de vertus accentuées notamment pour ses vertus cognitives.